FR EN
Chère Zoé, projet performatif sur Instagram décliné en une édition, 2018-2019.
Photographies des lettres reçues, crédit photographie Hugo Aymar, 2018.

Zoé Bernardi lance un appel sur les réseaux sociaux :
« Envoyez-moi moi votre intimité par la poste sous forme de lettre manuscrite. Je répondrai à chacune d’entre elles. »

Une quarantaine de lettres en résultent. Une question émerge et demeure : que vaut-il la peine d'être dit ? L'intime n'est pas une conquête, mais un don, et bien que profondément hétérogène chaque lettre sonne comme une respiration, née d'un besoin de mots, de formes et surtout de trace.

Je ne t'ai connue que... nue, détail de l'édition Chère Zoé, 2019.
Détail de l'édition Chère Zoé, 2019.
← Rencontres
Lettre à Humbert Humbert →